Egypte : le régulateur demande à Vodafone d’activer son service de transfert d’argent mobile

Autres pays, autres mœurs…. Un rêve pour les établissements de Paiement français….

« (Agence Ecofin) – Khalid Hegazi, le directeur des relations externes chez Vodafone, et à ce titre en charge des relations avec le gouvernement, a déclaré que l’Autorité de régulation des télécommunications nationales a requis de l’opérateur l’activation de son application mobile de transfert d’argent. Il a ajouté que l’entreprise est déjà en train de passer en revue les conditions spécifiques et les mesures nécessaires pour activer le service qui ne sera pas opérationnel avant trois mois.

Des accords ont été signés avec la Banque de Développement et de l’Habitat pour que des comptes individuels soient octroyés aux utilisateurs. Ainsi, ils pourront les utiliser aux plans national et international, toujours à partir du réseau Vodafone. »

Les textes réglementaires qui encadrent l’activité de transfert d’argent mobile stipulent par ailleurs que la limite des retraits d’argent devra être en dessous de 5000 livres égyptiennes, soit 721,39 dollars et que le solde des comptes à partir desquels seront effectués les retraits d’argent soit en dessous de 20 000 livres égyptiennes, soit 2885,57 dollars. »

Lu sur : http://www.agenceecofin.com/mobile/2404-10474-egypte-le-regulateur-demande-a-vodafone-d-activer-son-service-de-transfert-d-argent-mobile

 
10
Share

La rentrée Fevad sous le signe du paiement, de la sécurité et de la lutte contre la fraude

Les plus grandes enseignes de la distribution en ligne se réunissent aujourd’hui (NDLR : 3 Septembre) à la Fevad pour réfléchir ensemble à une stratégie coordonnée de lutte contre la Fraude.Les responsables notamment de AMAZON, 3 SUISSES, CDISCOUNT, DELAMAISON.COM, FNAC, LASTMINUTE.COM, ORANGE, PMU.FR, PECHEUR.COM, LA REDOUTE, RUE DU COMMERCE, VENTE-PRIVEE.COM, VOYAGES-SNCF.COM seront présents à ce groupe de travail restreint.

Au programme de cette rencontre, un point des pratiques en cours et à venir afin d’étayer une position commune, notamment :- Un tour de table sur la mise en oeuvre de 3DS dans ces entreprises ;- Un tour de table sur l’évolution de la fraude et sur la hausse mise en avant par le dernier rapport de la Banque de France ;- Des échanges sur les modalités de mise en œuvre d’une approche par les risques et de 3Dsecure « débrayable » : critères de déclenchement, coûts de mise en œuvre, ressources épargnées ou pas dans la lutte contre la fraude, problèmes rencontrés sur le «Liability Shift» ou transfert de responsabilité, transferts des fraudes sur d’autres canaux …- La position à exprimer vis à vis des instances de régulation bancaire en France et en Europe vis-à-vis de 3DSContact : Bertrand Pineau bpineau@fevad.com

Vu sur : La rentrée Fevad sous le signe du paiement, de la sécurité et de la lutte contre la fraude – FEVAD.

Share