Communiqué de presse : L’Afepa devient l’Afepame (Mardi 14 juin 2011)

Paris, le 14 juin 2011 – Née le 14 novembre 2010, l’Association française des établissements de paiement, membre de l’AFECEI  (l’Association Française des Établissements de Crédit & des Entreprises d’Investissement) devient l’Afepame, dans le but d’accueillir les futurs établissements de monnaie electronique en France.

Forte de ses huit membres agréés en qualité d’Etablissement de Paiement par la Banque de France (Afone Paiement, Aqoba EP, BNC SA, Buyster, CardsOff, Rentabiliweb, Sencillo, SlimPay), l’association Afepa accueille désormais les nouveaux établissements de monnaie électronique qui seront agréés dans le cadre de la transposition de la directive DME2 (Directive Monnaie Electronique-2) prévue en France en Octobre 2011 et s’appelle dorénavant l’Afepame.
« Nous nous réjouissons de l’intérêt des futurs candidats à l’obtention d’un agrément monnaie électronique en France à nous rejoindre tant nous partageons les mêmes intérêts au regard de nos autorités de tutelle, de notre statut dans les systèmes de règlement interbancaires, de nos obligations en matière de vigilance anti-blanchiment et de notre rôle prépondérant dans la mutation des offres de services de paiement en France »  se félicite Thibaut Lanxade, Président de l’Afepame. « Cette évolution de notre association prouve son ouverture aux innovations, portée par l’ensemble de ses membres » conclut-il.
A propos de l’Association des établissements de paiement et de monnaie électronique – Afepame :
L’Association des établissements de paiement et de monnaie électronique, basée à Paris et créée fin 2010, est un organisme professionnel au sens de l’article L.522-5 et L.526-6 du Code Monétaire et Financier, affilié à l’Association Française des Etablissements de Crédit et des Entreprises d’Investissement – A.F.E.C.E.I. – mentionnée à l’article L 511-29 dudit code.  Elle a pour but de :
-          Rassembler les nouveaux opérateurs de paiement et de monnaie électronique au sein d’une représentation et faire valoir leurs intérêts auprès des différents régulateurs ((Banque de France, l’Autorité de Contrôle Prudentiel, GIE CB, CFONB, CE) notamment  en matière d’interchange, de supports cartes ou de fichiers positifs.
-          Valoriser le statut d’Etablissement de paiement ou de monnaie électronique agréé par la Banque de France et en faire un critère de différenciation et de sécurisation pour les professionnels et le grand public.
-          Faciliter l’adaptation de la DSP et de la DME2 et de leurs futures évolutions aux objectifs commerciaux des nouveaux émetteurs.
-          Veiller à la qualité des services fournis par les opérateurs de paiement et assurer leur cohérence commerciale et qualitative.

Pour plus d’information, visitez : www.afepame.fr

Share

Laisser un commentaire